Tweet This

Le Labo à Paris choisit la solution Atempo-Digital Archive

Atempo-Digital Archive - étude de cas

Le CLIENT - LE LABO, PARIS

"Le Labo" est une société de post-production pour les créations audio-visuelles du cinéma, de la télévision et des documentaires. Son domaine d’activité s’étend du traitement de rushes au mastering, en passant par la conformation et l’étalonnage. L’entreprise a pour objectif depuis sa création, d’offrir la même qualité de service haut de gamme aux films à gros budget et aux films d’auteur à budget plus restreint.

"Je voulais une solution à laquelle je pouvais confier les données de mes clients, j’ai fait le tour du marché et sélectionné Atempo-Digital Archive. La solution permet d’automatiser toutes les fonctions dont j’ai besoin. De plus, c’est utilisé par beaucoup de «majors» américaines du même secteur que le mien." Arnaud Caréo, Directeur Technique, Le Labo Paris

"les séquences tournées par le client sont sous notre responsabilité. Pour disposer d’une infrastructure fiable et efficace, nous avons choisi Atempo-Digital Archive pour protéger, migrer et restaurer les données à toutes les étapes de notre workflow"

Arnaud Caréo

LE CHALLENGE - PROTéger les données client sur la durée

Une caméra filme avec un débit de 1 voire 1,5 Téraoctets par heure. Il faut plusieurs caméras pour une même séquence. La quantité de données est donc généralement trop importante pour être conservée longtemps sur le stockage partagé entre les stations de montage de la postproduction. Les données sur lesquelles les éditeurs ne travaillent pas à un instant T, doivent être migrées sur des stockages moins chers et plus capacitifs. Cela implique beaucoup de mouvements de données à faire très soigneusement.

LA SOLUTION - ATEMPO-DIGITAL ARCHIVE : AUTOMATiser pour protéger les données

Arnaud Caréo a pu bâtir l’infrastructure qu’il souhaitait et dont ses clients avaient besoin. Il a pris le temps de faire un large tour du marché pour trouver la solution adéquate. Son but était de pouvoir fournir un service et des outils haut de gamme à ses clients, telle que la salle de projection 4K équipée du logiciel d’étalonnage et de colorimétrie Baselight.

Arnaud Carnéo a choisi Atempo-Digital Archive pour son adaptabilité et pour son interface utilisateur qui permet très facilement d’archiver d’un clic les données d’un projet.

Les vidéos des clients arrivent sur le stockage disque partagé en RAID 6. Après étalonnage et encodage, les vidéos sont sauvegardées sur chacune des librairies de bandes situées sur deux sites différents afin d‘augmenter la sécurité. Les sites sont reliés par une fibre optique noire pour garantir les débits donc les temps de réponse. Chacun des sites stocke 1400 bandes LTO-6 avec 4 lecteurs permettant de lire des cartouches en parallèle, soit un stockage de 3 Pétaoctets par site. Au moment du montage final, les fichiers vidéo sont restaurés par simple script à partir d’une des librairies vers les disques afin que l’équipe d'étalonnage puisse travailler sur le film en haute définition. L'accès se fait simplement par NFS ou CIFS.

  Architecture d'archivage - LE LABO

Architecture d'archivage - LE LABO

LE Résultat - Les FILMS et LES DOCUMENTAirES sont protégés

Avec Atempo-Digital Archive, Arnaud Caréo prépare aussi l’évolution des standards audiovisuels : Haute Définition, 4K puis 6K ou 8K car, la solution est fondamentalement évolutive. Pour accommoder la croissance, il suffit d’ajouter des Data Movers, les composants responsables des mouvements de données.

En fin de compte, Arnaud Caréo a pleinement confiance en sa solution d’archivage. Le niveau d’automatisation qu’il a obtenu lui permet de passer plus de temps avec ses clients, parfois même sur les plateaux de tournage.